confession_3Un vrai chrétien a le souci constant de conserver son âme en état de grâce aux yeux de Dieu. Il sait, en effet, d’une part, que nul ne connaît ni le jour ni l’heure de sa mort et que, d’autre part, l’âme, pour être admise au bonheur parfait et éternel du Ciel, doit être entiè­rement purifiée du péché. C’est pourquoi il reçoit volontiers le sacrement de la Réconciliation.

Par ce sacrement, on obtient la rémission de tous les péchés person­nels (quelle qu’en soit la gravité) commis après le baptême. Ce pouvoir qu’avait le Christ, il l’a transmis à ses Apôtres quand, leur apparaissant après sa Résurrection, il leur a dit : Recevez le Saint-Esprit : les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettrez ; ils seront retenus à ceux à qui vous les retiendrez (Jean, XX, 23). Ce pouvoir passa des Apôtres à leurs successeurs.

Tout chrétien doit recevoir ce sacrement au moins une fois chaque année. Il comporte :

  • L’examen des fautes commises.
  • Le regret de les avoir commises (Contrition).
  • La résolution sincère de les éviter à l’avenir.
  • L’accusation des péchés, au moins graves, à un prêtre approuvé, tenant la place de Dieu.
  • L’absolution donnée par le prêtre au nom de Jésus-Christ.
  • L’accomplissement de la pénitence qu’il a imposée (Satisfaction).

Le sacrement de pénitence produit notre propre mort au péché et notre résurrection à la vie en Dieu. Il prolonge ainsi notre baptême et nous prépare à l’eucharistie. Il doit laisser dans nos âmes une immense joie, car c’est un sacrement de vie.

Pour bien préparer son examen de conscience et sa confession, vous pouvez lire ici les conseils de l’Abbé Olivier.

Il est possible de se confesser à la Chapelle de l’Immaculée Conception aux horaires suivants :

– du lundi au vendredi : 18h30 à 19h10
– le samedi : de 10h à 11h
– le dimanche : pendant les messes et de 18h30 à 19h